habillage
Souterrains, le monde creusé par l'homme. Jérôme et Laurent Triolet. Carrières souterraines, champignonnières, villes souterraines, souterrains-refuges, habitats troglodytiques, tunelles de guerre, souterrains cultuels, catacombes.

Les carrières souterraines

Les carrières souterraines apparaissent le plus souvent comme des réseaux labyrinthiques aux ramifications étendues. L'homme a creusé ces cavités dans l'unique but d'en extraire de la pierre à bâtir. Le plus souvent de grandes dimensions et de formes peu régulières, ces galeries ne présentent pas d'aménagement. La carrière paysanne, destinée à fournir de la pierre pour la construction d'un bâtiment modeste, peut se limiter à un puits d'extraction donnant dans une petite cavité tri ou quadripartite. Au contraire, les carrières utilisées lors de grands travaux tels la construction des villes ou des cathédrales peuvent s'étendre sur des centaines de mètres. De larges et hautes galeries tissent alors dans le sol une toile serrée délimitant des piliers massifs soutenant la voûte.

Dans plusieurs régions de France comme le Val de Loire ou le Bordelais, l’exploitation pluriséculaire de la pierre a laissé d’immenses espaces souterrains disséminés dans le sous-sol. En certains lieux l’abondance en galeries souterraine s’avère à peine imaginable. Autour de certaines villes, il existe ainsi de gigantesques réseaux laissés par le travail des carriers.

 


 

 © Jerôme et Laurent TRIOLET 2017 - Toute reproduction interdite

 Information Copyright ©